Texte "éditions l'Attentive"




Alix de Massy – est-ce pour mieux accueillir le silence et le faire sourdre de la toile ou
du papier – vit dans les Cévennes depuis de nombreuses années.
Son atelier s’ouvre sur de grands espaces. Son regard s’en nourrit mais sait également
se clore pour méditer les formes remarquées, les enrichir de la mémoire des artistes fraternels, réfléchir en elles l’obscur intime ou  les métamorphoser en y faisant pousser la nouveauté. Ainsi se mêlent visages, silhouettes, élans, nuances dans un équilibre parfois au bord de se perdre mais toujours dans la recherche du lien essentiel à l’espace.


Les dernières étapes de son travail, par le choix de papiers souvent très fins, s’orientent de plus en plus vers un ondoiement de la lumière au sein duquel, fermes ou vives, naissantes ou évanescentes, les formes semblent ne servir qu’à faire jouer toutes les subtilités de la transparence. Et cela avec une énergie doucement obstinée, une vivacité discrète.
Il faut donc moins lire dans ce travail des visages, des troncs, des branches ou des silhouettes qu’une sorte de partition rythmée par les vibrations de la lumière. Chaque mouvement  contribue au glissement vers l’unicité des formes, vers la fusion des teintes qui versent l’une dans l’autre. Cette déclinaison très subtile s’opère par juxtapositions verticales ou horizontales, quels que soient les formats, petits ou grands, qu’il s’agisse de supports libres ou de carnets que l’on peut déployer dans les deux sens.

Eliane Kirscher
éditions l'Attentive
été 2012

 


Les techniques utilisées sont le crayon, le fusain, le pastel, l’huile, l’encre ou des techniques mixtes. Les supports les plus courants sont la toile et le papier.
 


 -